Actualité 

BÂTIMENT : UNE RELANCE À CONFIRMER

La Fédération Française du bâtiment constate, en début septembre, que le secteur a résiste globalement bien  à la phase de déconfinement : les entreprises travaillent et ont des carnets de commandes garnis. Si les mesures de soutien gouvernementales ont permis d’amortir le choc,  l’inquiétude monte cependant, avec des trésoreries et des marges divisées par 2,4 par rapport à fin 2019. 
Côté activité, la FFB table aujourd’hui sur une chute d’environ 15 % de la production en 2020, avec -23,6% pour le logement neuf et -23% pour le non résidentiel neuf. En glissement annuel, à fin juillet 2020, les mises en chantier de logement ont baissé de près de 15% et les permis de 20,1%. Les ventes de promoteurs, sur la même période, se sont effondrées de 30%. En revanche, le marché de l’amélioration-entretien semble moins touché (-18% au 2e trimestre en glissement annuel)  et une fin d’année qui semble mieux orientée. Ce secteur de la rénovation énergétique pourrait soutenir la reprise en 2021 grâce au plan de relance dévoilé par le gouvernement qui comprend des mesures telles  que l’ouverture de MaPrimeRénov’ à l’ensemble des ménages, aux bailleurs privés et aux copropriétés, et un soutien massif aux bâtiments publics. 
Le FFB déplore cependant l’absence totale de mesures dédiées au neuf, et demande des mesures fortes, comme par exemple le retour du PTZ neuf à 40% sur tout le territoire, ou l’assouplissement des recommandations relatives au crédit immobilier.

La FFB  a aussi identifié des mesures de simplification pour les entreprises : supprimer les délais de paiement cachés, supprimer ou aménager l’attestation de TVA, créer un permis de construire déclaratif dans certains zones déjà sous autorisations. « Alors que les besoins restent très forts, qu’ils le resteront d’autant plus que le gouvernement souhaite relocaliser une partie de la production sur le territoire national, et alors que l’épargne des ménages atteint des sommets historiques, il faut tout faire pour que le bâtiment redevienne un moteur pour l’économie et pour l’emploi » déclarait Olivier Salleron, Président de la Fédération.

Derniers articles