Actualité 

Véhicules industriels : une « décrue naturelle » en 2020

Avec un marché  du véhicule industriel qui a atteint les 55250 unités immatriculées en France, l’année 2019 s’est maintenue à niveau record avec une croissance de 4,4%. La France devient le second marché européen derrière l’Allemagne, selon les derniers résultats de l’étude de l’Observatoire du Véhicule Industriel BNP Paribas Rental Solutions. Le marché de la carrosserie notamment affiche un niveau élevé d’immatriculations, suite à l’afflux de commandes depuis 2018. Les volumes de marché sont au plus haut dans quasiment tous les segments et métiers avec un impact très fort de tous les types de véhicules liés aux métiers du BTP. Pour 2020, l’OVI table sur une baisse globale du marché sur le secteur du VI,  en raisons de plusieurs facteurs : un reflux sensible du marché du tracteur, après un exercice à très haut niveau (proche des records de 2008) et quatre années de hausse consécutives qui ont permis de renouveler le parc. De plus, la situation du transport routier se complexifie (baisse des volumes, « remboursement des 2 cts TICPE…). Du côté des porteurs, un recul semble là se profiler après les résultats en 2018 et 2019, portés par les activités du BTP.  2020 pourrait donc se stabiliser autour de 50 000 unités, considérant qu’il s’agirait là « d’un marché encore positif pour deux raisons majeures : nous avons atteint un haut de cycle exceptionnel en 2019 et est de plus probable que 50 000 unités annuelles correspondant au potentiel optimum pour le marché français » estime l’Observatoire.  Pour Jean-Michel Mercier, Directeur de l’OVI, « la décennie qui va s’ouvrir s’annonce comme très chargée sur le plan réglementaire, elle représentera de nombreux défis pour la profession. 2020 devrait connaitre une décrue « naturelle » qui, nous l’espérons, restera contenue. Les prochaines années devraient être décisives dans la recherche de mis en oeuvre et de concrétisation d’objectifs de décarbonation de la mobilité. » La transition énergétique s’impose donc dans les années à venir comme le défi à relever pour le transport routier et les constructeurs et carrossiers de véhicules industriels. 

Derniers articles